3 Le mot du Président

 Image29b.jpgCommençons, une fois n’est pas coutume, par l’actualité de notre vie de tous les jours, cette société qui se veut de plus en plus moderne, qui se tourne de plus en plus vers la technologie et qui se désintéresse de plus en plus des valeurs humaines et civiques que beaucoup de nos aînés ont payé de leurs vies afin de sauvegarder notre liberté…On ne dira jamais assez que nos convictions reposent avant tout sur ces hommes et ces femmes qui ont fait que nos pays puissent vivre en paix mais, quelle paix !!! Lorsque l’on s’aperçoit que certaines « guéguerres intestines » déchirent nos pays, la Belgique et la France. « Prenez garde à ne pas vous laisser tenter à ses débordements » et si, en finalité, votre « Spirit » demeure à être encore un « feu sacré » en vous au service d’un groupement de personnes partageant les mêmes idées, votre premier atout reste l’amicaliste unique et original que vous représentez et qui s’inscrit comme une exception franco-belge, ou plutôt, comme une exception mouscronnoise, vu la situation de notre citée aux frontières linguistiques et nationales. L’amicale n’échappe pas à cette règle et c’est tant mieux ! La diversité qui la compose contribue ainsi à mieux forger ses structures actuelles, sans oublier celles qui ont édifié les bases de notre amicale en 1973, déjà 38 ans en cette année 2011 et les autres qui ont continué à œuvrer pour que son histoire s’écrive encore aujourd’hui. On a parfois pris l’habitude de « magnifier » les plus actifs d’entre-eux, quoi de plus normal ! Il faut reconnaître que certaines décisions leur sont revenues et que, par leur volonté, ils ont su « galvaniser » certains de nos membres.

Cette année,  nous avons ciblé dans la masse, c’est-à-dire celle de tous ceux qui ont  fait ces années . Ils sont d’ailleurs nombreux, seul quelques noms et photos paraîtront dans ces images. Cependant, derrière chaque nom ou photo se cache un équipier, je suis sûr qu’ils se reconnaîtront d’eux-mêmes.

Et vous, ami para-commando ou sympathisant, peu importe que vous soyez ou non amicaliste, lorsque vous taperez sur votre clavier de votre ordinateur, je vous demande d’avoir une pensée pour ces « connus » ou « mal connus ». Leurs histoires n’ont pas été nécessairement inscrites mais c’est bien leur histoire collective qui a fait et qui fait encore « notre » amicale. 

Votre Roland H.

 

Écrit par Hughes VERCRUYSSE Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.