4 Le mot de notre Past-Président

 

 

0092.JPG

Avoir appartenu et appartenir à cette belle brigade qui fait la fierté de toutes les armées du monde, voilà un luxe que de moins en moins de personnes s’offrent.

Les gens ont oublié parce qu’ils ne sont plus concernés ou qu’ils ne l’ont jamais été. 

Les actions d’éclat des régiments Para-Commandos, dans nos frontières ou au-delà ont contribué à des œuvres humanitaires et à des opérations dont l’historique n’est plus à faire.

Notre société de consommation a développé une forme d’égoïsme. Personne n’aide plus personne. Notre jeunesse ne sait plus ou ne veut plus souffrir. De nos jours, il semblerait que ce soit plus facile de se distinguer dans le contexte du chômage et de la délinquance. Les valeurs morales ont perdu leur raison d’être. Il est facile de se laisser vivre aux crochets de la société. Lorsqu’ion voit quelqu’un de chez nous qui porte avec fierté les traditions de nos belles unités et qui n’hésite pas à les rappeler, on lui nourrit une admiration secrète. Mais de suite, on sent le besoin de le critiquer alors qu’on n’a jamais osé agir comme lui.

Cependant, lorsque cette belle société se sentira aculée ou menacée, on l’entendra hurler et gémir: « A nous, les Para-Commandos , Vive les Para-Commandos »

Aussi, amis Para-Commandos, notre chemin est le bon et c’est notre société qui a fait et fera toujours de nous une élite.

Que ceux qui veulent nous rejoindre sachent que notre belle et glorieuse famille est prête à les accueillir. 

                                                                                                                  Adj. Julien DECOCK


 

Écrit par Hughes VERCRUYSSE Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.